Du soleil austral, des sourires et des nouvelles !

Dimanche 20 février 2022, une bien jolie date, toute en deux et en zéros, qui marque surtout un palier important : cela fait 3 mois, jour pour jour, que j’ai débarqué sur ce caillou ! L’été austral bat son plein, il fait encore doux et les jours ensoleillés sont plus nombreux que les jours de pluie (profitons-en, ça va pas durer !).

Vient l’heure du bilan de ce premier trimestre d’hivernage : deux mois après le départ des derniers rescapés de la mission 72, les habitudes de la 73 se sont bel et bien installées. La vie se déroule tranquillement dans cette petite communauté Amstellodamoise. Le moral est au beau fixe, et tout le monde s’entend bien.

La mission 73 se compose comme suit :

  • . 11 VSC : 6 pour l’IPEV et 5 pour la Réserve Naturelle des TAAF
  • . 8 militaires (ou milis dans notre jargon) : le tech’ télécom, le chef Centrale, l’électricien, le chef garage, le chef infra, le GP, le gérant de l’appro et la Bibams
  • . 13 infras, de l’ouvrier polyvalent au chaudronnier spécialisé, en passant par le charpentier, le peintre, le conducteur d’engins,… Bref, à chacun son métier !
  • . 2 cuistots, un chef et un second
  • . Et le Disams !

Ce qui fait un total de 35 personnes pendant la période OP4 2021 - OP1 2022 !

La mission 73 au complet, un bel après-midi ensoleillé sur la DZ

© 2022 Flavien · Institut polaire français · TAAF

On organise beaucoup d’activités collectives, indispensables à la cohésion du groupe : pêche (à la ligne ou pose de casiers à langoustes), sports collectifs, balades loisirs, activités sur la demi-journée, soirées à thème, cuisine de gâteaux et autres pâtisseries… Bref, tout le monde regorge d’idées pour (se) faire plaisir, et c’est super !

On n’est pas tout à fait seuls au monde non plus, car nous avons eu la visite de l’Austral, le fameux navire de pêche à la langouste, et le Nivôse, la frégate de surveillance des eaux australes. Covid oblige, ils n’ont pas pu débarquer sur l’île, mais nous avons communiqué par VHF. Ils ont mouillé quelques jours au large de la base. Entre les lumières et le bruit des moteurs, toute cette agitation trouble le calme habituel de l’île d’Amsterdam !

Ah oui, et grande nouveauté du mois de janvier : la toute nouvelle ferme de panneaux photovoltaïques ! Pour le moment, la base est encore alimentée électriquement par un groupe électrogène tournant au diesel, mais d’ici le mois de mars, on va passer à l’énergie solaire ! Ça fait quand même un peu plus sérieux dans une réserve naturelle…

Coucher de soleil sur les panneaux solaires flambant neufs !

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

Il y a du monde sur la Cale en ce moment ! Une bande d’éléphants de mer est venue s’y installer le temps de muer, avant de retourner en mer.

Ça en fait du monde à La Cale !

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

Les otaries s’installent autour, mais toujours à bonne distance : elles hésitent à chercher des noises à ces gros animaux ! Pourtant, il n’y a pas plus placide.

Des éléphants de mer en pleine activité...

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

Contrairement aux otaries, les éléphants de mer ont tendance à se regrouper en “tas” pour avoir plus chaud. Ça donne lieu à des scènes rigolotes, où ils dorment tous les uns sur les autres.

Une bouille d'éléphant de mer

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

Il y a eu aussi pas mal de manip’ loisir ! Comme la balade botanique “Zones Humides” à Grand Bois en compagnie des VSC Flore de la Resnat. Grand Bois, c’est l’endroit où l’on trouve les phylicas les plus anciens de l’île. Le milieu est tourbeux, et ça a permit de protéger la flore des différents feux. Le milieu ressemble beaucoup à ce qu’on pouvait trouver initialement tout autour de l’île, avant la domination des scirpes et autres herbacées.

Grand Bois : les phylicas les plus anciens

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

La balade avait été organisée dans le cadre des journées mondiales des zones humides, et Flavien et Mathieu nous ont présenté la flore native de l’île. C’était super intéressant ! Je vous ferai un article plus tard sur la flore de l’île d’Amsterdam !

Balade 'Zones humides' à Grand Bois

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF

Le week-end dernier, on a passé la journée du samedi dans la forêt d’Antonelli (la seule forêt de l’île d’Amsterdam, mais vouée à disparaître car ce sont des arbres introduits…). C’était super sympa : on a pique-niqué, on a joué au Molkky, au frisbee, fait de la Slackline et on s’est baladés sur le cratère et aux alentours.

Non, ce n'est pas la Corrèze, mais bien l'île d'Amsterdam !

© 2022 R. Nespoulet · Institut polaire français · TAAF